Oxygénothérapie

Les différents types de traitement en oxygénothérapie

L’oxygénothérapie est un traitement médical qui permet d’apporter de l’oxygène aux personnes souffrant de divers maux grâce à divers appareils. Ainsi, de manière artificielle, le patient compense ses défaillances pulmonaires et améliore le fonctionnement de ses organes sans oublier que ce traitement permet de corriger l’hématose à travers l’amélioration de l’équilibre des échanges gazeux entre l’air et le sang.

Ce soin, qui consiste à traiter l’insuffisance respiratoire, a pour objectif de rétablir ou de maintenir un taux normal d’oxygène dans le sang. Selon les cas, l’oxygénothérapie peut s’effectuer non seulement à l’hôpital, mais aussi à domicile, à court ou à long terme. Découvrez dans cet article les différents types de traitement disponibles en oxygénothérapie.

A lire aussi : Noroit Labo : les raisons de faire confiance à cette entreprise

L’oxygénothérapie de courte durée

Un traitement de courte durée en oxygénothérapie peut être prescrit dans 3 situations :

  • Lorsque la personne souffre d’une hypoxémie aiguë ;
  • En cas de cluster headache ;
  • Lorsqu’il y a une hypoxémie chez les patients palliatifs.

En effet, compte tenu de la situation aiguë de l’hypoxémie, les pharmaciens recommandent un traitement immédiat. Il s’agit d’une aide respiratoire d’une durée maximale de 3 mois renouvelables une fois par le médecin traitant. En cas de persistance de la pathologie, le passage vers l’oxygénothérapie à long terme devient donc une nécessité.

Lire également : Une implantation mammaire à Aix-en-Provence

Quand il s’agit d’une oxygénothérapie de courte durée, la délivrance de l’oxygène et des accessoires par un pharmacien ou un pharmacien hospitalier est vivement recommandée même si les PSAD (prestataires de soins à domicile) peuvent les délivrer et les installer directement. Ces matériels peuvent être délivrés à toute personne qui en a besoin. Cela signifie que le patient peut résider dans son domicile, dans une maison de retraite pour personnes âgées, de repos et de soins, de soins psychiatriques ou bien d’autres.

L’oxygénothérapie de longue durée

Contrairement au précédent, une oxygénothérapie de longue durée à domicile (OLD) consiste à administrer de manière prolongée l’air enrichi en oxygène. Ce type de traitement est recommandé aux patients atteints d’insuffisance respiratoire chronique ou de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) sévère.

Ainsi, la durée de traitement dans le nycthémère doit être supérieur ou égale à 16 h/jour, voire si possible supérieur ou égale à  18 h/jour. Et pour cause, il est prouvé que les résultats objectifs sont meilleurs que quand l’OLD est très longue. Il s’agit entre autres de l’espérance de vie et de l’amélioration de l’hypertension pulmonaire. Alors que la durée de l’OLD observée par les patients est souvent insuffisante, il est donc primordial de trouver un moyen pour une parfaite amélioration.

Ainsi, le meilleur moyen qui s’offre en dehors de l’éducation est de faire le nécessaire afin d’obtenir une bonne qualité de vie sous OLD. Cela demande en particulier de s’équiper en O2 portable liquide.

Traitement à domicile

Le traitement d’une oxygénothérapie à domicile se fait à l’aide de trois grands types de dispositifs d’oxygène:

  • Concentrateurs d’oxygène fixes ;
  • Concentrateurs d’oxygène portatifs ;
  • Bouteilles d’oxygène.

Les concentrateurs d’oxygène sont des appareils qui filtrent l’air ambiant afin de fournir une concentration élevée d’oxygène que vous pouvez respirer. Il existe des modèles portatifs et des modèles fixes, mais le mode de fonctionnement est le même. Sachez que peu importe le dispositif choisi, l’oxygène est transporté jusqu’à votre nez par le biais des tubes en plastique malléable connu sous les canules. Il convient de souligner que les concentrateurs d’oxygène fixes possèdent également un tube de rallonge flexible, idéale pour vous déplacer dans la pièce tout en restant branchée à l’alimentation en oxygène.

L’oxygénothérapie à domicile s’adresse aux patients en insuffisance respiratoire ayant été hospitalisés, mais dont l’État permet un retour à domicile, et exceptionnellement aux malades qui peuvent être pris en charge initialement à domicile. Par contre, elle est interdite pour les patients souffrant d’une maladie chronique non stabilisée (diabète, insuffisance rénale…) ou d’obésité morbide (IMC supérieur à 40). De même, les femmes enceintes et les patients cumulant deux des critères mineurs (plus de 70 ans, maladie cardiovasculaire, cirrhose et diabète) ne peuvent suivre un traitement en oxygénothérapie à domicile.

Show Buttons
Hide Buttons