Pourquoi à t-on mal au dos ?

douleurs lombairesPrès de 85 % des Français ont eu, ont ou auront des au cours de leur vie. Face à des maux de dos, le premier réflexe est souvent de réduire l’activité physique, ou même de se reposer complètement. Une erreur selon les experts, qui au contraire recommandent unanimement la pratique d’une activité physique appropriée, pour prévenir et combattre la lombalgie.

A lire également : Gale Morsures Photos, Symptômes et Traitements

Douleur au bas du dos et mode de vie sédentaire

La lombalgie commune, ou lumbago, est le mal de dos le plus commun et se caractérise par :

  • douleur intense dans la région des vertèbres lombaires ;
  • Une impression de blocage au bas du dos ;
  • Difficultés à effectuer certains mouvements.

Malgré l’intensité de la douleur, la lombalgie commune est bénigne, si elle est prise en charge rapidement et de manière appropriée. L’erreur principale est le repos complet, ce qui favorise l’apparition des deux principauxcomplications :

Lire également : Recovery tuck de l'abdomen (abdominoplastie) : à quoi s'attendre

  • Récurrences fréquentes de lombalgie ;
  • L’ évolution vers la lombalgie chronique.

Plusieurs facteurs sont reconnus comme favorisant la lombalgie commune :

  • Âge ;
  • Contraintes physiques liées aux activités professionnelles, domestiques ou de loisirs ;
  • Grossesse ;
  • Manque d’activité physique et de mode de vie sédentaire .

L’ activité physique semble donc être un facteur déterminant, à la fois dans l’apparition de douleurs lombaires courantes, mais aussi dans le risque de progression vers une lombalgie chronique.

Lire aussi — Les soins chiropratiques sont-ils efficaces pour les maux de dos ? Mobilisation générale contre le mode de vie sédentaire

Tous les experts sont formels : la lutte contre le mode de vie sédentaire et la promotion du sport sont deux aspects essentiels de la prévention demaux de dos . Le mode de vie sédentaire est d’abord et avant tout l’une des causes de maux de dos. De plus, le mouvement est une condition essentielle dans la prise en charge des lombalgies courantes, mais aussi dans la prévention des lombalgies chroniques ou persistantes.

Le repos en cas de lombalgie est en fait plus nocif que bénéfique et augmente le risque de récidive et de progression vers la chronicité. L’activité sédentaire provoque un affaiblissement musculaire et une perte de flexibilité, tandis que l’activité physique renforce les muscles du dos, limitant ainsi la tension sur la colonne vertébrale.

La lutte contre le mode de vie sédentaire est l’un des défis majeurs de la récente campagne de sensibilisation du grand public et des professionnels de la santé afin d’éviter la transition vers la chronicité et la désintégration socio-professionnelle liée à la lombalgie . De nombreux intervenants ont participé à cette campagne menée par l’Assurance-maladie, notamment :

    Faculté de Médecine Générale ;
  • La Société Française de Rhumatologie ;
  • Société française de médecine physique et de réadaptation ;
  • La Société Française de Médecine du Travail ;
  • Le Collège de Massokinésithérapie.

Lire aussi — Trucs et astuces pour soulager le lumbago Promouvoir une activité sportive adaptée

Combattre le mode de vie sédentaire en encourageant l’activité sportive est reconnu comme un moyen efficace de prévenir la lombalgie , à condition que l’activité soit appropriée. Par exemple, certains sports doivent être préférés par les personnes à risque de lombalgie :

  • La marche et ses différentes variantes (marche rapide, marche nordique,…)
  • ; La bicyclette ;
  • Natation, seulement ramper et ramper en arrière (les autres nages ont tendance à creuser en arrière et peuvent s’aggraver en arrièreproblèmes) ;
  • Yoga, limitant les postures en torsion, hyperflexion ou hyperextension.

Ces activités douces renforcent la musculature dorsale et préviennent ainsi les douleurs lombaires. D’autre part, d’autres sports doivent être évités, en particulier ceux qui provoquent des secousses répétées dans la colonne vertébrale ou ceux qui nécessitent des changements brusques de position :

  • Jogging ;
  • Équitation ;

  • Tennis et plus généralement tous les sports de raquettes ;
  • Certaines activités de remise en forme, telles que l’étape.

Avec l’adoption de bonnes postures pour tous les gestes quotidiens, la lutte contre le mode de vie sédentaire est l’un des piliers fondamentaux de la prévention contre la lombalgie . Alors n’hésitez pas à bouger de nouveau pour ne pas avoir de mal de dos.

Lire aussi — Santé publique en 2017 : changement climatique, mode de vie sédentaire et vaccination Estelle B./Docteur dePharmacie

Sources

— Quel sport choisir lorsque votre dos fait mal ? Bien-être et Santé. 30 mars 2017. — Est-ce que le comportement sédentaire augmente le risque de lombalgie ? Une étude basée sur la population des jumeaux espagnols. Amorim, A.B. et al. 2017. Dos J. 17 (7) :933-942. doi : 10.1016/j.spinee.2017.02.004. — Low lombalgie ou maux de dos, de quoi parlons-nous ? AMELI Santé. 01 février2018.

Show Buttons
Hide Buttons