Quels sont les aliments inflammatoires ?

Dans cet article, je vous dis de quel régime anti-inflammatoire consiste et comment l’adopter avec succès.

Suivre un régime anti-inflammatoire n’est absolument pas contraignant. Il aide à améliorer de nombreuses douleurs chroniques telles que l’arthrose, l’arthrite, l’inflammation de l’intestin, la tendinite, la sciatique…

Lire également : Les soins du visage pour les seniors

Le régime anti-inflammatoire réduit l’inflammation chronique, qui est à la racine des maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et l’obésité.

Résumé :

A lire en complément : Les bons gestes santé à connaitre

Qu’est-ce qu’un régime anti-inflammatoire ? Quels sont les aliments les plus anti-inflammatoires ? Quels sont les aliments inflammatoires ? Avantages de l’alimentation anti-inflammatoire Quel est le meilleur anti-inflammatoire naturel ? Comment réduire l’inflammation dans le corps ? Quels sont les 5 pires aliments pour l’arthrose ?

Qu’est-ce qu’un régime anti-inflammatoire ?

Classiquement, un régime anti-inflammatoire respecte les directives suivantes :

• Augmenter la consommation de fruits et légumes, jusqu’à 500 g par jour.

• Consommer du poisson et des crustacés, 2-3 fois par semaine.

• Choisissez des céréales, des graines et des farines entières plutôt que des produits céréaliers raffinés.

• Réduire votre consommation de produits transformés, qui contiennent souvent des sucres simples, conservateurs et additifs chimiques.

• Réduire votre consommation de viande rouge, de charcuterie, de produits laitiers pasteurisés et de sucres raffinés

• Restreindre la fenêtre alimentaire pendant 12 heures ou moins. Cela signifie que vous devez consommer tous vos aliments sur une période de 12 heures ou moins, tous les jours.

En adhérant à ce régime anti-inflammatoire, vous pouvez influencer l’activité inflammatoire de votre corps, changer votre profil lipidique, augmenter les niveaux d’antioxydants et améliorer la composition de votre flore intestinale (microbiote).

Besoin d’adopter un régime anti-inflammatoire tous les jours ? J’ai conçu un programme de régime anti-inflammatoire en ligne pour apprendre à manger les bons aliments, avoir plus d’énergie, moins de douleur et de blessures, réduire l’inflammation chronique et améliorer votre santé (cours en vidéo). En savoir plus

Quels sont les aliments les plus anti-inflammatoires ?

Pour adopter un régime anti-inflammatoire, il suffit d’incorporer quotidiennement « puissants » aliments anti-inflammatoires :

• Poissons et crustacés : maquereau, sardines, saumon, huîtres, moules, crevettes…

• Verts à feuilles : chou frisé, épinards, roquette, brocoli…

• Autres légumes de différentes couleurs : carottes, tomate, poivron…

• Fruits et surtout les fruits rouges et les baies : bleuets, cassis, mûres…

• Graines oléagineuses, telles que les noix, les pistaches, les amandes, les noisettes, les graines de lin, les graines de sésame, la courge…

• Haricots mungs.

• Huile d’olive, de lin, de noix et d’avocat.

• Oignons et l’ail.

• Épices : curcuma, gingembre, cannelle…

LIRE : Liste des aliments médicaments anti-inflammatoires les plus puissants

Détails sur la qualité des aliments à manger

Les poissons et crustacés doivent être sauvages ou provenir de fermes raisonnées sans pesticides ni antibiotiques.

Les fruits et légumes de saison, issus de la production locale, sont plus riches en vitamines et en antioxydants.

Consommer bio et local apporte un intérêt pour la qualité nutritionnelle des produits. Les produits biologiques provenant de l’étranger ne sont pas toujours meilleurs que l’agriculture conventionnelle, car la réglementation relative à l’utilisation des pesticides varie d’un pays à l’autre.

Les fruits rouges et les baies peuvent être achetés à congelés. Ils ont l’avantage de préserver leur qualité. Les fruits rouges frais contiennent souvent moins de vitamines et d’antioxydants que les aliments congelés.

Les oléagineux et les noix peuvent être consommés grillés ou crus, mais non salés.

Les préparations d’épices doivent être de qualité et ne contiennent pas de sucre dans les ingrédients.

LIRE : Comment adopter une alimentation saine et équilibrée ?

Quels sont les aliments inflammatoires ?

Certains aliments sont considérés comme « pro-inflammatoires ». Vous avez tout intérêt à les consommer avec modération si vous voulez réduire votre inflammation.

Les aliments à éviter en cas d’inflammation sont :

• Céréales raffinées et sucre, comme le pain blanc, biscottes et pâtisseries.

• Produits industriels transformés.

• Aliments frits.

• Sodas, jus de fruits et toutes les boissons sucrées ou nulles.

• Viandes transformées (charcuterie).

• Margarine.

• Alcool.

Cette liste comprend les pires aliments à manger lorsque vous souffrez d’arthrose, d’arthrite, de tendinite ou de maladies inflammatoires chroniques.

Ils ne sont pas non plus recommandés ou inclus dans une alimentation saine et équilibrée.

Avantages de l’alimentation anti-inflammatoire

En choisissant des aliments anti-inflammatoires, vous pouvez améliorer considérablement votre état de santé et vous traiter naturellement.

Si vous voulez mieux comprendre comment un anti-inflammatoire peut réduire l’inflammation, voici les principales raisons :

Régime hypoglycémique

Un régime anti-inflammatoire se compose d’aliments avec un faible indice glycémique.

Les aliments à indice glycémique élevé augmentent l’inflammation, en particulier en raison des pics de glycémie et de la production excessive d’insuline.

Il est bénéfique de limiter la consommation d’aliments à indice glycémique élevé tels que la soude, les sucres raffinés, les céréales raffinées, le sirop de maïs, le fructose.

LIRE : Mieux comprendre l’indice glycémique

Réduire la consommation de gras saturés et trans

Certaines graisses alimentaires trans ou saturées et synthétiques aggravent l’inflammation.

Inversement, les graisses monoinsaturées contenant des oméga-3 (EPA et DHA) ont une action anti-inflammatoire.

Les aliments transformés et emballés contiennent des gras trans ou saturés. C’est le cas de nombreux produits de boulangerie, biscuits, desserts et plats prêts à l’emploi.

Polyphénols

Les avocats, les pommes, le chou, le chou frisé, le brocoli, la carotte, les fruits rouges et les baies sont riches en polyphénols, qui peuvent lutter contre l’inflammation.

Le thé vert et le thé noir contiennent également des polyphénols et ont un effet anti-inflammatoire.

Plus de fibres

Un apport élevé de fibres alimentaires solubles et insolubles est associé à une diminution de l’inflammation. Cette action anti-inflammatoire peut probablement s’expliquer par son action positive sur la diversité de la flore intestinale (microbiote).

Fibres dans les légumineuses

La fibre est principalement contenue dans les fruits et légumes frais, les graines entières, les oléagineux et les légumineuses.

Inversement, un régime pauvre en fibres tend à augmenter l’inflammation et à appauvrir la richesse de votre flore intestinale.

Richesse en micronutriments

Magnésium, calcium, potassium, vitamine C, vitamine E, zinc et sélénium… Le magnésium est considéré comme l’un des facteurs alimentaires les plus « anti-inflammatoires ».

La vitamine C, E, le zinc et le sélénium agissent comme des antioxydants dans le corps.

Quel est le meilleur anti-inflammatoire naturel ?

L’inflammation se produit dans le corps lorsque le système immunitaire est actif.

L’inflammation peut avoir beaucoup différentes causes, telles que l’infection, le stress, un mauvais mode de vie ou même une réaction à une allergie alimentaire.

Le corps sent que quelque chose ne va pas, donc il envoie des cellules sanguines dans cette zone pour aider à guérir ce qui ne va pas et tuer les cellules étrangères.

Cependant, l’inflammation n’est pas toujours notre allié. C’est le cas lorsque l’inflammation devient chronique. Au fil du temps, cela peut fatiguer votre système immunitaire ou causer des problèmes de santé.

En plus de l’alimentation, vous pouvez utiliser les remèdes anti-inflammatoires suivants :

• Curcuma (curcumine).

• Gingembre.

• Resvératrol.

• Capsaïcine (poivron rouge).

• Huile de poisson (oméga 3 EPA et DHA).

• Écorce de pin marin (pycnogénol).

• Thé vert.

• Écorce de saule blanc.

• Griffe de chat.

• Boswellia.

• Romarin.

• Ortie.

LIRE LA SUITE : Les meilleurs médicaments anti-inflammatoires naturels contre l’inflammation

Comment réduire l’inflammation dans le corps ?

Actuellement, les solutions les plus efficaces Pour traiter l’inflammation chronique passent par des changements de mode de vie :

• Réduire au minimum les médicaments et les médicaments anti-inflammatoires (AINS).

• Effectuer une activité physique quotidienne.

• Adopter un régime anti-inflammatoire.

• Réduire le stress.

• Dormir 7 à 9 heures par nuit.

• Perdre du poids.

• Restreignez votre fenêtre de nourriture ou rapide.

• Passez du temps en nature.

• Développer ses intérêts et ses relations sociales.

ALLER PLUS LOIN : Tous les remèdes naturels lutter contre l’inflammation

Quels sont les 5 pires aliments pour l’arthrose ?

Les personnes atteintes d’arthrose ou de polyarthrite rhumatoïde semblent avoir plus de douleur lorsqu’elles consomment les aliments suivants :

• Desserts sucrés (pâtisseries, yaourts, biscuits, gâteaux, glaces…).

• Sodas.

• Bières

• Viande rouge et charcuterie.

• Aubergine.

24% des personnes atteintes de polyarthrite Les médicaments rhumatoïdes affirment que certains aliments spécifiques affectent leurs symptômes douloureux. L’alimentation a donc un impact réel sur les douleurs articulaires associées à l’arthrite ou à l’arthrose.

Pour lire : Aliments à éviter et à manger en cas d’arthrose

Posez vos questions ou commentaires

D’autres questions après avoir lu cet article ? Vous pouvez trouver vos réponses ici :

Sélecteurs génériques Correspondances exactes Correspondances exactes Rechercher dans le titre Rechercher dans le titre Rechercher dans contenu Rechercher dans le contenu Rechercher dans l’extrait Rechercher dans les messages Rechercher dans les messages Rechercher dans les pages Rechercher dans les pages caché

Plus de résultats…

N’hésitez pas à m’écrire vos commentaires au bas de la page.

NB : Cet article n’a pas pour but de remplacer une consultation médicale qui reste la solution à privilégier et à conseiller.

Article mis à jour le 04 janvier 2021.

sourcing  :

— Inflammation chronique, composition de l’alimentation et santé : données de recherche actuelles et leur traduction — La consommation de poissons gras réduit les lipides associés à l’inflammation et la signalisation à l’insuline — une approche lipidomique. — Stress oxydatif et inflammation : quels polyphénols peuvent nous être utiles ? — Rôle des graines entières par rapport aux fruits et légumes dans la réduction de l’inflammation et la promotion de la santé gastro-intestinale chez les personnes atteintes de surpoids et d’obésité : un essai contrôlé randomisé — Consommation Traitement des fruits et légumes et sa relation avec les marqueurs de l’inflammation et le stress oxydatif chez les adolescents — Effets anti-inflammatoires du resvératrol : idées mécanistes — Associations entre consommation de noix et biomarqueurs inflammatoires — Régime céréalier entier réduit l’inflammation chronique — La viande rouge provoque-t-elle une inflammation ? — Avantages pour la santé des herbes et des épices culinaires. — Champignons : une source naturelle potentielle de composés anti-inflammatoires pour des applications médicales — Action anti-inflammatoire du thé vert — Symptômes de l’alimentation et de la polyarthrite rhumatoïde : résultats de l’enquête d’un registre de polyarthriterhumatoïde

Show Buttons
Hide Buttons